PHA : une alternative aux plastiques ?


Des travaux de thèse confirmés


phaFinancée par un Contrat Doctoral d’Etablissement à vocation internationale et par Pontivy Communauté , la thèse de Tatiana Thomas, réalisée en majorité à l’Université Bretagne Sud et lors d’un séjour de recherche en Malaisie, à la School of Biological Sciences, a permis d’obtenir des résultats très positifs publiés dans une édition spéciale de Bioengineering qui fait suite au 10ème symposium européen sur les biopolymères .

L’exploitation des bactéries halophiles pour la production de polyhydroxyalcanoates (PHA), matériau envisagé pour remplacer les plastiques, suscite un vif intérêt tant les capacités d’adaptation de ces microorganismes sont étendues et avantageuses. C’est ce qu’a pu démontrer Tatiana Thomas sous la direction du Pr. Stéphane BRUZAUD (IRDL-Institut de Recherche Dupuy de Lôme , Lorient) et des Dr Alexis BAZIRE (LBCM-Laboratoire de Biotechnologie et Chimie Marine , Vannes) et Anne ELAIN (IRDL , Pontivy).

Les résultats obtenus lors des essais réalisés en Malaisie au sein du Ecobiomaterial Research Laboratory, laboratoire dirigé par le Pr Kumar SUDESH et spécialisé dans la production de PHA à partir de ressources renouvelables, confirment le potentiel biotechnologique de la souche Halomonas sp. SF2003 pour sa capacité à exploiter différentes sources de carbone, pures ou en mélange, pour la production de PHA.

Voir le résumé de la communication de Tatiana Thomas lors de son intervention à Polymerix 2019 organisé CBB Capbiotek

En savoir plus

Contacts à privilégier : Stéphane BRUZAUD - stephane.bruzaud[at]univ-ubs.fr  et Tatiana THOMAS - tatiana.thomas[at]univ-ubs.fr

Crédit photo : ©Pontivy Journal